Les grandes entreprises investissent pour le climat
avec des projets concrets

Les grandes entreprises investissent pour le climat
avec des projets concrets

Une diversité de projets mis en œuvre par
de grandes entreprises de l’Afep pour
réduire leur empreinte carbone

Par leur pouvoir d’action et d’entraînement, les grandes entreprises représentent un levier majeur pour apporter des solutions concrètes contribuant au défi de la neutralité climatique.  

L’initiative Ambition 4 Climate illustre, par des projets concrets, la mobilisation de grandes entreprises membres de l’Afep pour réduire de manière significative leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) tout au long de leurs chaînes de valeur. Présentés par des données factuelles et chiffrées, ces projets témoignent, dans toute leur variété, de décisions d’investissements récentes et présentent un fort potentiel de reproductibilité. Compte tenu de leurs caractéristiques, ils mobilisent de nombreux acteurs et favorisent une diffusion de l’ambition climat auprès de leurs fournisseurs, clients et partenaires. 

Filtrer par :

  • Projet
  • Levier de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Entreprise

Décarbonation de l’énergie

Le projet vise à réduire la part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) dans le mix énergétique de l’entreprise ou de ses parties prenantes.

Amélioration de l’efficacité énergétique

Le projet vise à améliorer la performance énergétique de ses activités ou de celles de ses parties prenantes, c’est-à-dire réduire la consommation d’énergie pour un service rendu identique.

Amélioration de l’efficacité en ressources non-énergétiques

Le projet réduit la consommation de ressources « matérielles ou issues du vivant » (mais dont l’intensité carbone est non-négligeable compte tenu de leur besoin de transformation par des processus consommant de l’énergie) de l’entreprise ou de ses parties prenantes pour un service rendu identique. 

Sobriété énergétique et en ressources non-énergétiques

Le projet vise à réduire la consommation d’énergie ou de ressources non-énergétiques (mais dont l’intensité carbone est non-négligeable) de l’entreprise ou de ses parties prenantes par une modification des usages ou des comportements. In fine, le « service rendu » n’est pas identique ; il est ajusté à un besoin moins élevé.

Absorption d’émissions

Le projet augmente les puits de carbone qui permettent de séquestrer du carbone initialement stocké dans l’atmosphère. Le projet peut également utiliser le dioxyde de carbone dans un processus industriel. Ces « émissions négatives » représentent un flux absolu, réel, de carbone retiré de l’atmosphère.

Financement d’émetteurs
bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

Le projet réduit l’empreinte carbone du portefeuille d’investissement de l’entreprise par le financement d’émetteurs aux activités et projets réputés bas-carbone ou, au contraire, par le désinvestissement d’actifs carbonés.

Filtrer par :

  • Projet
  • Levier de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Entreprise

Décarbonation de l’énergie

Le projet vise à réduire la part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) dans le mix énergétique de l’entreprise ou de ses parties prenantes.

Amélioration de l’efficacité énergétique

Le projet vise à améliorer la performance énergétique de ses activités ou de celles de ses parties prenantes, c’est-à-dire réduire la consommation d’énergie pour un service rendu identique.

Amélioration de l’efficacité en ressources non-énergétiques

Le projet réduit la consommation de ressources « matérielles ou issues du vivant » (mais dont l’intensité carbone est non-négligeable compte tenu de leur besoin de transformation par des processus consommant de l’énergie) de l’entreprise ou de ses parties prenantes pour un service rendu identique. 

Sobriété énergétique et en ressources non-énergétiques

Le projet vise à réduire la consommation d’énergie ou de ressources non-énergétiques (mais dont l’intensité carbone est non-négligeable) de l’entreprise ou de ses parties prenantes par une modification des usages ou des comportements. In fine, le « service rendu » n’est pas identique ; il est ajusté à un besoin moins élevé.

Absorption d’émissions

Le projet augmente les puits de carbone qui permettent de séquestrer du carbone initialement stocké dans l’atmosphère. Le projet peut également utiliser le dioxyde de carbone dans un processus industriel. Ces « émissions négatives » représentent un flux absolu, réel, de carbone retiré de l’atmosphère.

Financement d’émetteurs
bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

Le projet réduit l’empreinte carbone du portefeuille d’investissement de l’entreprise par le financement d’émetteurs aux activités et projets réputés bas-carbone ou, au contraire, par le désinvestissement d’actifs carbonés.