Mise en place du revêtement naturel et perméable BioKlair® sur la ViaRhôna

L'opération a consisté à appliquer un revêtement écologique et perméable BioKlair en remplacement d'un sable stabilisé sur une portion de 2km de la ViaRhôna, une vélo-route reliant le lac Léman à la Méditerrannée, située sur l'Ile du Beurre (Rhône).

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

efficaciteenergetique_levierCreated with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

non-energetique levierCreated with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

levier4Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Le projet consiste à appliquer un revêtement écologique et perméable sur une portion de la ViaRhôna (itinéraire cyclable de 815 km qui s’étend du lac Leman jusqu’à la mer Méditerranée le long du Rhône) qui passe sur l’île du Beurre (sur le Rhône).

L’île du Beurre est une zone naturelle protégée disposant d’un classement APPB (Arrêté préfectoral de protection de Biotope) sur laquelle vit une colonie de castors ainsi qu’une importante population d’oiseaux (présence d’un observatoire ornithologique). Cette zone est aussi soumise aux crues du Rhône qui la borde. Le chantier a été réalisé dans un contexte de forte pression des associations écologistes locales qui s’opposaient à une artificialisation de la voie verte.

Les principaux objectifs du projet étaient donc :
- Réduire les émissions de carbone avec un revêtement fabriqué à température abaissée avec un liant d’origine végétale, stockeur de CO2.
- Obtenir un revêtement clair, qui lutte efficacement contre les îlots de chaleur.
- Améliorer la gestion de l’eau en formulant un revêtement perméable

MOA : Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Contraintes techniques : 

Interdiction de vibrer l’enrobé – Compactage en lisse

Problématique d’imperméabilisation liée aux inondations et à l’infiltration des eaux de pluie - Utilisation d’un BioKlair® perméable

Difficulté d’accès (interdiction au véhicule moteur) – utilisation de « petits » engins de chantier (mini-finisseur alimenté par Sambrons), application manuelle pour les accès aux observatoires

Intégration paysagère – BioKlair® formulé avec des granulats locaux de couleur gris clair (carrière des Chênes distante de 30 km environ)

 

Le choix s’est porté sur le revêtement écologique et perméable BioKlair® associant des granulats locaux agglomérés par un liant clair d’origine végétale, conçu et fabriqué par Eiffage Route (granulométrie 0/6 mm sur une épaisseur de l’ordre de 4,5 cm pour un tonnage total de 350 T de revêtement appliqué). 

Spécialement adapté aux voies cyclables et autres mobilités actives douces, ce liant d’origine végétale qui s’emploie à une température de fabrication abaissée est élaboré à partir de co-produits de la sylviculture et de l’industrie papetière, tamponnés par une résine synthétique. 

Formulé pour devenir perméable en laissant les eaux de ruissellement s’infiltrer dans les sols (fortes pluies et des eaux de crue par exemple), BioKlair® améliore la gestion de l’eau.  En outre, Bioklair® réduit la température des revêtements en période de fortes chaleurs et permet ainsi de lutter efficacement contre les îlots de chaleur urbains (ICU). Ses granulats clairs lui permettent de réfléchir et diffuser une plus grande partie de l’énergie solaire qu’il reçoit (effet d’Albédo) en comparaison d’un revêtement bitumineux conventionnel. 

 

          

Le chantier s’est déroulé sur deux jours durant la fin novembre par une température ambiante comprise entre 4 et 10 °C. 


Le revêtement présentait une maniabilité élevée, un bel aspect général et une perméabilité très importante     . Le fini de l’enrobé obtenu (brun clair) était en accord avec les objectifs d’insertion dans l’environnement (accord avec les chemins piétons d’accès au site en terre naturelle). Depuis l’enrobé s’est éclairci sous les effets des UV (phénomène naturel pour un enrobé clair faisant ressortir la couleur naturelle des granulats).

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1 - Émissions de chantier

(Les contraintes du site ont imposé l’utilisation d’engins de petite taille, moins consommateurs d’énergie et moins émetteurs de CO2) 

Quantification :

  • Solution Enrobé classique bitume = 8,2 teqCO2
  • Solution Enrobé bioklair utilisée =7,7 teqCO2

 

Scope 3 - La présence d’une part de biosourcé dans la composition du BioKlair® donne des propriétés de séquestration carbone au revêtement.

Quantification :

  • Solution Enrobé classique bitume = 6,1 teqCO2
  • Solution Enrobé bioklair utilisée = -10 teqCO2

 

Absorption d'émissions :   La présence d’une part de biosourcé dans la composition du BioKlair®

Le CO2 biogénique fixé par un arbre pendant sa croissance peut-être attribué aux coproduits issus de son exploitation, or le revêtement BioKlair® est composé de coproduits de la sylviculture et de l’industrie papetière française. On peut donc lui allouer une partie du carbone piégé par les arbres utilisés dans cette industrie par un principe dit « d’allocation ». Cette allocation peut être économique (l’empreinte Carbone des produits est répartie fonction de leur prix et de leur poids) ou massique (basé sur le rapport de quantité de produits et de coproduits en sortie de processus de transformation). C’est le principe d’allocation massique qui a été retenu dans le cas de la gamme végétale d’Eiffage Route.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

290 000€ HT

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

Novembre 2019

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Tupin-et-Semons (Rhône)

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Déjà en utilisation régulière sur les opérations Eiffage Route

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Sans surcoût par rapport aux enrobés clairs d’origine pétrolière.

Images / Vidéos

Projet inscrit dans un axe de préservation de l’environnement proche, d’insertion paysagère et de respect de la biodiversité du site.

Respect de la faune locale pendant le chantier (p 13)

Le projet répond à plusieurs ODD :

CIRR (Comité Innovation Routes & Rues) : BioKlair® lauréat en 2020, futur chantier suivi par le Cerema (services techniques du Ministère de la Transition écologique)

noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

Julien VAN ROMPU
Julien.VANROMPU@eiffage.com

Jérôme DHERBECOURT
Jerome.DHERBECOURT@eiffage.com

Les autres projets d'Eiffage :