Projet ACC : 3 gigafactories pour la production de cellules de batteries de véhicules électriques

Le projet consiste en la construction de 3 Gigafactories destinées à la production de cellules et de modules de batteries pour véhicules électriques (VE).

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

levier1Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

ACC conçoit, fabrique et commercialise des cellules et modules de batteries pour VE. L’objectif est de contribuer à la transition énergétique, dont l’un des principaux enjeux est la décarbonation du transport, en démocratisant l’accès à une mobilité électrique durable et respectueuse de l’environnement. Pour atteindre cet objectif , ACC veut devenir un champion européen des batteries pour VE avec une présence sur tous les segments de la chaîne de valeur et rendre les VE plus abordables, la batterie représentant environ 40% du coût total d’un VE. ACC entend œuvrer pour une mobilité plus vertueuse grâce à sa politique d’approvisionnement, l’éco-conception et le recyclage de ses produits, ou encore le management de ses usines, dans une perspective de long terme. La baisse des coûts s’appuie sur les efforts de R&D du centre d’ACC à Nersac ainsi que sur la réduction des surcoûts logistiques des batteries actuelles, majoritairement produites en Asie.

Le mouvement de fond de l’électrification à marche forcée du parc automobile représente un immense défi pour la France comme pour l’Europe. La quasi-totalité de la chaîne de valeur des batteries est contrôlée par l’Asie (Chine, Corée, Japon) : extraction mais aussi raffinage des minerais, fabrication des composants, assemblage de ces composants… Forts de ce constat, TotalEnergies et Stellantis ont lancé la co-entreprise ACC avec le soutien de l’Union Européenne dans le cadre des IPCEI (Important Projects of Common European Interest). Ils ont depuis été rejoints par Mercedes-Benz. Les partenaires ont prévu de construire 3 Gigafactories :

 

  • À Billy-Berclau / Douvrin dans les Hauts-de-France – début de la production fin 2023
  • À Kaiserslautern en Allemagne – début de la production en 2025
  • À Termoli en Italie – début de la production mi-2026

Chaque usine consiste en 3 blocs de production qui seront mis en service progressivement (environ 1 bloc tous les 18 mois). L’objectif est d’atteindre une capacité de production de 120 GWh de batteries pour VE par an entre fin 2023 et 2030, soit, par usine, 40 GWh/an permettant d’équiper environ 850000 VE par an.

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Emissions évitées : Remplacement de véhicules thermiques par des véhicules électriques équipés de batteries électriques fabriquées en Europe.

Quantification : Croissance graduelle entre fin 2023 et 2030 de 3-4 MtCO2e/an à 30-40 MtCO2e/an

 

Le calcul pour les émissions évitées est basé sur les facteurs, en cycle de vie, issus de l’étude « Quelle contribution du véhicule électrique à la transition écologique en France», Fondation pour la Nature et l’Homme et European Climate Foundation, décembre 2017. Fin 2023, avec la mise en service du 1er bloc de la 1ère Gigafactory, la capacité de production d’ACC permettra d’équiper environ 280000 VE/an. En 2030, quand les 3 Gigafactories seront à pleine capacité (3 x 3 blocs), ce sont 2,5 millions de VE/an qui pourront être équipés.

Entre ces 2 dates, les différents blocs seront mis en service progressivement et permettront d’éviter chacun environ 3 à 4 MtCO2e/an.

Le calcul pour 2030 est le suivant :

Situation avant le projet

Situation après le projet

2,5 millions de véhicules thermiques vendus par an

Émissions (cycle de vie) d’un véhicule thermique en 2030 (avec prise en compte des crédits de recyclage) : 19,6 (citadine) à 30,9 (berline) tCO2e

2,5 millions de véhicules électriques vendus par an

Émissions (cycle de vie) d’un véhicule électrique en 2030 (avec prise en compte des crédits de recyclage) : 8,1 (citadine) à 13,9 (berline) tCO2e

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

> 7 G€

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

Mi-2020 (date de création de la co-entreprise ACC).

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Ces usines seront situées en France, en Allemagne et en Italie.

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Non communiqué

Images / Vidéos

Ce projet contribue aux ODD suivants :

ODD 4 – Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Grâce à sa contribution à la création d’une nouvelle industrie en Europe et notamment de formations initiales et continues pour travailler dans le domaine des batteries, le projet ACC contribue notamment au sous-objectif 4.4. Compétences et accès à l’emploi qui vise à augmenter considérablement le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat.

ODD 5 Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

ACC a la volonté de promouvoir l’accès des filles et des femmes à ses emplois et d’avoir un taux d’emploi des femmes supérieur à la moyenne de l’industrie

ODD 9 Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

Le projet ACC contribue en particulier aux sous-objectifs 9.2. Industrialisation socio-économiquement durable, 9.4. Modernisation et durabilité des filières industrielles et 9.5. Innovation, recherche et développement. Le projet ACC s’appuie sur de gros efforts de R&D avec 2 installations, un centre d’expertise près de Bordeaux, et une usine pilote près d’Angoulême, où nos ingénieurs et chercheurs travaillent sur les 4 prochaines générations de batteries. ACC a également conclu des partenariats de recherche dans le cadre de l’IPCEI avec différents instituts, laboratoires et établissements de l’enseignement supérieur. L’entreprise s’est engagée à financer 5 doctorats par an, à participer à au moins 50 conférences entre 2020 et 2025 ainsi qu’à publier des articles pour partager les résultats de notre R&D non protégés par la propriété intellectuelle. Enfin, ACC contribue à la réindustrialisation en construisant de nouvelles usines en France, en Allemagne et en Italie. Ces usines sont en outre situées sur d’anciens sites industriels qui bénéficient ainsi d’une reconversion vers une industrie d’avenir et faisant partie de la transition énergétique.

ODD 12 Établir des modes de consommation et de production durables

Le projet ACC contribue au développement de la mobilité électrique et à la création d’une industrie européenne de la batterie obéissant à des critères environnementaux, sociaux et éthiques très élevés pour l’approvisionnement en matières premières et la fabrication des batteries en Europe.

ODD 13 Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

ACC a été créée dans le cadre d’une volonté européenne de décarboner le secteur des transports par le développement d’une industrie de la batterie pour véhicules électriques en Europe.

Le projet ACC vise à avoir l’empreinte carbone la plus basse possible et à l’optimiser en permanence dans le cadre des travaux de R&D sur les prochaines générations de batteries, tant pour les produits que pour les procédés de fabrication.

3 Gigafactories sont prévues dans le cadre de ce projet.

Le développement de l’utilisation du véhicule électrique est mondial, même si le rythme est différent d’une région à une autre. Partout où cet essor a lieu, le développement de centre de production locaux de batteries pour véhicules électriques sera possible.

Un partenariat a été conclu avec Umicore pour le recyclage des batteries du site de recherche d’ACC à Nersac.

noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

matthieu.hubert@acc-emotion.com

Les autres projets de TotalEnergies :