Projet Masshylia: production d’hydrogène vert sur électricité 100 % renouvelable

Le projet Masshylia vise la production d’hydrogène vert à base d’énergie solaire photovoltaïque pour alimenter dans un premier temps la bioraffinerie TotalEnergies de la Mède. Ce projet constitue le premier projet de grande échelle en France visant à décarboner l’industrie et éviter des émissions de CO2.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

Objectifs recherchés

Le projet MASSHYLIA vise à mettre en place une chaine de valeur complète de production d’énergie renouvelable (à partir de panneaux solaires photovoltaïques) et d’hydrogène décarboné pour des usages principalement industriels et, en particulier, pour la bioraffinerie de TotalEnergies à La Mède.

Dès 2019, TotalEnergies a transformé la raffinerie en une bioraffinerie de taille mondiale. Cette transformation est une première étape pour atteindre sa neutralité carbone globale. A cette transformation s’ajoute aujourd’hui le verdissement de l’hydrogène consommé. Il s’agit de substituer de l’hydrogène carboné à de l’hydrogène produit à partir d’énergie renouvelable. Aussi naturellement, TotalEnergies s’est associé à Engie pour développer ce projet ambitieux visant dans un premier temps à approvisionner le site de la Mède pour ensuite développer un écosystème Hydrogène valorisant les usages mobilités, industriels et énergétiques.

L’architecture 100% Intégrée – Renouvelable /Stockage/production Hydrogène est avant-gardiste, à l’image des défis à relever pour décarboner les besoins industriels de fourniture d’hydrogène tout en gérant l’intermittence des énergies renouvelables. 

De l’ordre de 110 MW de panneaux photovoltaïques seront installés à proximité du site et alimenteront un électrolyseur de 40 MW. L’hydrogène ainsi produit sera, dans un premier temps, entièrement consommé par le site de la Bioraffinerie en substitution à l’hydrogène gris produit à partir de vaporeformage de méthane (sans captage ni stockage du CO2 émis) actuellement consommé. Dans une phase ultérieure, selon la demande locale (transport/chauffage/électricité), l’utilisation de cet électrolyseur pourra être maximisée et fournir les besoins locaux, voire connecté à un réseau de transport. Installé sur un site industriel, l’électrolyseur s’intègrera dans les standards industriels tout en apportant une composante environnemental locale. En complément, il est envisagé dans le cadre du projet de créer et de soutenir un Centre d'Excellence Sécurité basé sur une expertise locale et internationale. 

Plus de détails sur la fiche complète du projet à télécharger.

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 3 - Production d’hydrogène vert 

  • Quantification: 15 ktCO2/an (1ère phase du projet) 

Dans un processus de production conventionnel de l’hydrogène (par vaporeformage du méthane), 1 tonne d’hydrogène produite entraine approximativement l’émission de 9 tCO2. La production de 1660 tH2 d’H2 vert évitera donc l’émission de 15 ktCO2 par an, lors de la première phase du projet.   

D’autre part, l’électricité verte produite par les panneaux photovoltaïques qui seront construit par le Projet Masshyliaest considérée comme nulle en termes d’émission de 0 CO2 au titre de l’ETS 

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

Non communiqué

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

Septembre 2020

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Raffinerie de la Mède, Châteauneuf-les-Martigues, Bouches du Rhône

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Parmi les 17 objectifs du développement durablece projet vise : 

  • ODD 8 Travail décent et croissance économique : en développant conjointement avec les partenaires locaux un Centre d’Excellence Sécurité basé sur une expertise locale et internationale ; 
  • ODD 9 Innovation, industrie, infrastructure et ODD 11 Villes et communauté durables : en promouvant une industrialisation durable qui profite à tous et, d’ici à 2030 et offrant la possibilité aux communautés de la Région de réduire l’impact environnemental ; 
  • ODD 12 Consommation et production responsables : en favorisant une gestion durable et à une utilisation rationnelle des ressources naturelles (pas de sur-consommation d’eau potable) et en mutualisant les utilités avec le site de la bioraffinerie existantes.

En promouvant une industrialisation durable qui profite à tous et, d’ici à 2030, ce projet offre la possibilité aux communautés de la Région de réduire l’impact environnemental et éviter à minima 15 kTCO2 dans une première phase. En maximisant l’utilisation de l’électrolyseur, la production d’hydrogène vert pourra augmenter à 15T/j et aura un impact de 45 kTCO2 évité sur la zone, cette utilisation maximale dépendra du développement du marché 

Actuellement TotalEnergies – ENGIE étudie la possibilité dtravailler avec des nouveaux partenaires pour le développement du projet (public ou privés : TSO, Fabricants d’équipement). A ce titre, le projet a reçu plus de 15 lettres de soutien. 

L’équipe Projet développe également des liens avec l’ENSOPS pour mettre en place un Centre d’Expertise à l’échelle internationale et l’ouverture de la PF hydrogène de la Mède le test de nouvelles technologies issues de start-ups. 

noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

gloria.vendrell@totalenergies.com
olivier.machet@engie.com

Les autres projets de TotalEnergies :