Conception d’une nouvelle solution réduisant l’impact environnemental lié au lavage de cheveux

Le partenariat entre L’Oréal et la startup environnementale Gjosa a permis de concevoir un pommeau de douche innovant à faible débit associé à un shampoing facile à rincer qui permet de réduire jusqu’à 5 fois la quantité d’eau nécessaire pour le lavage de cheveux.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

non-energetique levierCreated with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Réduire la consommation d’eau et d’énergie des salons de coiffure en développant un pommeau faible débit associé à un shampoing qui se rince plus facilement. 

Lors de l’analyse de cycle de vie d’un shampoing, la phase d’usage est la plus impactante que ce soit en termes d’empreinte eau ou d’émissions de GES. En effet, elle représente jusqu’à 80% de ces impacts. Aussi, réduire la consommation en eau lors de la phase d’usage dans les salons de coiffure et par conséquent réduire l’énergie nécessaire au chauffage de l’eau lors de la phase d’usage est clé pour réduire les émissions de GES de L’Oréal.

En 2020, le Groupe a réactualisé le calcul de son empreinte carbone portant sur l’activité 2019. L’étude montre que l’étape la plus impactante en termes d’émissions de gaz à effet de serre est la phase d’utilisation des produits, chez le consommateur, lorsque ce dernier utilise de l’eau chaude. Elles représentent 49 % de la totalité des émissions liées à l’activité du Groupe.

Pour ce faire, L’Oréal s’est associé avec Gjosa pour développer une technologie qui permet de rincer le shampoing avec uniquement 1,5 litre d’eau à la place des 8 litres habituels. La start-up Gjosa a développé un pommeau de douche à faible débit (2 litres d’eau par minute) qui diminue l’écoulement de l’eau tout en accélérant la vitesse des gouttelettes, afin que le rinçage soit aussi efficace qu’un rinçage de pommeau de douche classique.

Pour optimiser le processus, les scientifiques de L’Oréal ont développé des shampoings plus faciles à rincer, appliqués directement à travers le pommeau de douche. Certains paramètres ont été ajustés selon les conditions réelles d’utilisation, afin d’assurer un bon rinçage et contribuer à réduire la consommation d’énergie (eau chaude) et d’eau d’environ 70 %.

Les deux entreprises ont dévoilé un pommeau de douche à faible débit associé à un shampoing facile à rincer qui permet de réduire jusqu’à 5 fois la quantité d'eau nécessaire au lavage des cheveux et de passer de 8 litres à seulement 1,5 litre en moyenne.

Ce pommeau innovant réduit le flot d'eau mais compense cette réduction en accélérant la vitesse des gouttelettes, alors que le shampoing au rinçage facile est appliqué directement au moyen du pommeau plutôt que d'être appliqué à la main sur le cuir chevelu. En infusant l'eau et le shampoing simultanément, le pommeau permettrait de réduire le volume d'eau consommé dans les salons de coiffure professionnels.

D’abord testés dans les laboratoires de L’Oréal, des prototypes de ce nouveau pommeau sont actuellement disponibles dans plusieurs salons de coiffure en France et aux USA avant d’envisager le déploiement de cette technologie sur le marché des salons professionnels. Un déploiement mondial est prévu d'ici 2023, avec pour objectif d’équiper environ 10 000 salons dans les années à venir. 

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 3 - Développement d’une technologie permettant de d’utiliser uniquement 1,5 litre d’eau à la place des 8 litres habituels pour rincer un shampoing 

  • Quantification : cette solution permet une réduction de la consommation d’énergie et d’eau d’environ 70 % dans les salons de coiffure 

Impact carbone (en tCO2eq/an) non mesuré à date car le projet est en phase de test

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

Non communiqué

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2015

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

France et États-Unis

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Non communiqué

Images / Vidéos

Cette solution innovante contribue aux ODD suivants :  

  • ODD 6 Eau propre et assainissement et ODD 12 Consommation et production responsables : la solution permet de réduire significativement la quantité d’eau utilisé pour rincer les produits capillaires dans les salons de coiffure. Cette économie se matérialisera par des impacts en eau et énergie diminués ;
  • ODD 7 Energie propre et d’un coût abordable et ODD 13 Mesures relatives à la lutte contre le changement climatique : la solution permet de diminuer le besoin en énergie nécessaire pour chauffer l’eau.

L’Oréal et Gjosa ont pour principal objectif de déployer cette nouvelle technologie dans les salons de coiffure professionnels à travers le monde, afin d’aider les coiffeurs à réduire leur consommation d’eau et leurs émissions de CO2. 

L’Oréal et Gjosa, startup environnementale suisse, ont renforcé leur partenariat fin 2019 dans le but de développer une première version industrielle de ce pommeau de douche qui pourra être testé dans des conditions réelles.  

Les autres projets de L'Oréal :