Réduction de l’empreinte carbone des bâtiments et de la logistique

Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre directement liées à ses opérations, Kingfisher s'efforce d'améliorer l'efficacité énergétique de ses bâtiments et de réduire l'impact environnemental de ses activités logistiques.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

levier1Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Kingfisher s'efforce à améliorer l'efficacité énergétique de ses bâtiments et à réduire l'impact environnemental de ses activités logistiques. Ces différentes actions s’inscrivent dans le cadre d’une feuille de route mise en place par l’entreprise, pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 38 % d'ici 2025 par rapport à 2016/17. Cet objectif est approuvé par l'initiative Science Based Targets, comme étant compatible avec une trajectoire de réchauffement climatique limitée à 1,5°C.

Des bâtiments efficaces et bas carbone

L'entreprise s’attache à réduire la consommation d'énergie de ses magasins et centres de distribution et fait de l'efficacité énergétique une priorité en matière de conception et d'aménagement de nouveaux magasins.

 

91 % des magasins sont équipés d’éclairage LED (2019/20 : 85 %) dont la totalité des magasins en France et en Pologne. Des systèmes de gestion technique des bâtiments ont été installés au Royaume-Uni, en Pologne et en France, afin de mieux piloter les consommations d’énergie.

 

Chaque rénovation est également l’occasion de remplacer le matériel existant par du matériel moins énergivore. A titre d’exemple, les systèmes de chauffage de deux grands centres de distribution au Royaume-Uni ont ainsi été changés cette année.

 

Kingfisher recourt également aux énergies renouvelables : 24 magasins et centres de distribution au Royaume-Uni et en France sont équipés de panneaux photovoltaïques ; deux centres de distribution et un de ses sièges sociaux au Royaume-Uni sont alimentés par des chaudières à biomasse ; enfin des pompes à chaleur ont été installées sur 130 sites. Cet investissement dans les énergies renouvelables permet de produire 7,5 millions de kWh par an, soit 0,8 % de la consommation totale d'énergie.

 

Enfin, Kingfisher s'approvisionne à 48 % en électricité issue de sources renouvelables, au Royaume-Uni, dans la péninsule ibérique, en France, en Pologne et en Roumanie.

 

L’ensemble de ces mesures a permis à Kingfisher de réduire l'intensité énergétique de ses bâtiments de 17 % par rapport à l’année de référence 2016/17, et de 6 % sur un an. L'intensité carbone des bâtiments a diminué de 35 % par rapport à l’année de référence (-75 189 tCO2e).

 

 

Un impact de la logistique réduit

Kingfisher s'efforce d’améliorer l’efficacité de ses activités logistique et d'adopter de nouvelles technologies afin de réduire les émissions liées au transport de ses marchandises, dans un contexte d’activité en croissance.

 

Les camions entièrement électriques ne sont pas encore suffisamment développés pour répondre aux besoins opérationnels de l’entreprise ; cependant, le gaz naturel liquéfié (GNL) est une alternative au carburant diesel qui permet de réduire les émissions de CO2 d'environ 20 %.

B&Q compte 50 camions roulant au GNL au sein de la flotte qui dessert ses magasins depuis son centre de distribution de Swindon. L’enseigne prévoit d’y ajouter 50 véhicules supplémentaires en 2021/22 et d’équiper un nouveau centre de distribution des infrastructures nécessaires.

 

Chez Screwfix, l’augmentation du nombre de produits transportés dans chaque chargement et l’amélioration de l’efficacité du stockage a permis d’économiser 320 000 km.

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1 - 50 camions au GNL au Royaume-Uni et 50 à venir + 320 000 km économisés en améliorant le chargement et le stockage des produits

  • Les émissions totales du scope 1 ont diminué de 4 % (-6 362 tCO2e) en 2020/21 par rapport à 2019/20.
  • Les émissions liées à la logistique (livraisons en magasin et à domicile) ont été réduites de 4 212 tCO2e par rapport à l'année précédente.
  • Le recours à des camions roulant au GNL a permis d’économiser 3,514 tCO2e.
  • Et les kilomètres économisés ont permis de réduire les émissions de 279 tCO2e.

Scope 2 - De nouvelles installations de chauffage et un système de gestion technique des bâtiments pour piloter la consommation d’énergie

  • Réduction des émissions liées aux bâtiments en 2020/21 :
    • Gestion Technique des Bâtiments -866 tCO2e
    • Remplacement du chauffage au centre de distribution de Stafford -185 tCO2e
    • Pompe à chaleur aérothermique remplaçant le chauffage au gaz, -20 tCO2e

Scope 2 - 48% de l'électricité achetée à partir de sources renouvelables

  • L’achat de 48 % de notre électricité à partir de sources renouvelables a permis d'économiser environ -49 500 tCO2e en 2020/21.

Scope 1 :

Les réductions d’émissions liées aux activités logistiques ont été calculées à partir des données de consommation annuelle de carburant (litres/kg) et en appliquant les facteurs de conversion DEFRA/BEIS 2020 GES, puis en les comparant au total 2019/20 pour les émissions des flottes dédiées. Les réductions d’émissions concernant les bâtiments ont été calculées en utilisant les économies annuelles de kWh pour les installations de chauffage réalisées en 2020/21 et en appliquant le facteur de conversion de GES DEFRA/BEIS 2020 pour le gaz naturel.

Scope 2 :

Les réductions d’émissions ont été calculées en utilisant les économies annuelles d'électricité en kWh pour les installations réalisées en 2020/21 et en appliquant des facteurs de conversion en fonction de la localisation : GES DEFRA/BEIS 2020 pour les activités situées au Royaume-Uni et AIE Fuel Combustion 2020 pour les activités en France, Espagne, Portugal et Roumanie.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

7,8 millions £

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2017

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Royaume-Uni, France, Espagne, Portugal, Pologne, Roumanie

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Les projets de Kingfisher contribuent aux ODD suivants :

  • ODD 7 : Énergie propre et d’un coût abordable
  • ODD 11 : Villes et communautés durables
  • ODD 13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques

Aucun partenariat n’a été engagé au travers de ce projet.

Les autres projets de Kingfisher :