Seawing Project : Voile de traction pour navires commerciaux

AIRBUS développe, via sa filiale Airseas, la technologie Seawing qui consiste à installer un système de traction auxiliaire (aile volante captive) sur des navires utilisés pour le fret maritime. Cette technique employée pour le transport et la logistique d’AIRBUS permet de réduire jusqu’à 20% les émissions de CO2 par trajet.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

efficaciteenergetique_levierCreated with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

levier 7Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Réduire la consommation de carburant et des émissions des navires notamment utilisés pour la logistique d’approvisionnement des pièces et équipements d’AIRBUS, en installant un système de traction auxiliaire de navire à l'aide d'une aile volante captive.

AIRBUS utilise pour la construction de ses avions une logistique d’approvisionnement multimodale notamment aérienne, routière, et maritime dont les émissions associées sont inclus dans le scope 3.

 

Afin de réduire les émissions associées à cette logistique, AIRBUS a lancé le projet Seawing, qui consiste à installer un système de traction auxiliaire de navire à l'aide d'une aile volante captive. Ce dispositif permet de réduire significativement (plus de 20%) la consommation de carburant et donc les émissions de CO2 associées.

 

Techniquement, l’aile est installée à l’avant des navires. Elle est totalement automatisée et s'intègre aux opérations grâce à un système d’aide à la gestion de mission, afin de favoriser notamment l'adoption du système par les équipages.

 

Le système Seawing permet de réduire la puissance demandée aux moteurs principaux et pilote la position, la hauteur et la vitesse de l'aile afin de fournir la meilleure poussée au navire dans une situation donnée.

 

L'expertise aéronautique d’AIRBUS portée au sein d’AIRSEAS, combinée aux meilleurs savoir-faire maritimes, a permis de maîtriser la conception d’une telle aile volante et de relever ce défi technique.

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Direct emissions generated by the company's activity.

Scope 2

Indirect emissions associated with the company's electricity and heat consumption.

Scope 3

Emissions induced (upstream or downstream) by the company's activities, products and/or services in its value chain.

Emission Removal

Carbon sinks creation, (BECCS, CCU/S, …)

Avoided Emissions

Emissions avoided by the activities, products and/or services in charge of the project, or by the financing of emission reduction projects.

Scope 3 - Utilisation d’une aile volante captive

  • Quantification: - 8,3 ktCO2 par an 

Emissions évitées 

  • Quantification: Le déploiement de cette solution pourrait permettre d’éviter des émissions de CO2 des entreprises de fret maritime de l’ordre de -20% par trajet.

On peut considérer que la logistique d'approvisionnement d’AIRBUS par voie maritime entraîne l’émission de 111 ktCO2/an (cf. performances environnementales publiées dans le rapport annuel AIRBUS.

Le déploiement du dispositif sur certains des navires utilisés dans le cadre de la logistique d’Airbus a permis de réduire ces émissions de l’ordre de 7,5% par an à ce stade, soit une réduction d’émission de CO2 de près de 8,3 ktCO2.

Le déploiement de la solution entraîne des émissions évitées chez les entreprises de fret maritime, pour les autres marchandises transportées (hors marchandises airbus). Le calcul de ces émissions évitées est en cours et sera produit prochainement, mais pourrait représenter en moyenne près de 20% des émissions actuelles d’un navire.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

4,7m€

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2020

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Russie

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

La réduction de consommation de carburant permet aussi la réduction significative d’autres polluants comme les oxydes de soufre ou d’azote mais aussi les particules.

La technologie Seawing commercialiséepeut être installée sur n’importe quelle flotte de navires.

Airseas est une filiale d’AIRBUS, dédiée à la livraison d’ailes motorisées et automatisées, capables de remorquer des navires commerciaux.