Mise en œuvre d’un Prix Interne du Carbone
pour financer des projets de durabilité

Le Groupe Rothschild & Co a mis en œuvre un Prix Interne du Carbone afin de sensibiliser les différentes entités à leurs émissions opérationnelles de GES (scope 1, 2 et 3). Un coût interne du carbone est ainsi facturé et permet de financer des projets d’efficience énergétique ou de réduction des émissions carbone.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

levier1Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

efficaciteenergetique_levierCreated with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressource non énergétique

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Le projet vise la mise en œuvre d’un Prix Interne du Carbone (PIC) à l’échelle du groupe. Le coût par tonne de CO2eq est facturé aux bureaux et aux divisions. Le montant permet de financer des projets de réduction de l’impact carbone du groupe. 

Le Groupe Rothschild & Co est convaincu que le changement climatique constitue un grave risque pour l'environnement, la société et l'économie. En gérant de manière proactive ses émissions de GES et son impact environnemental, il contribue à son échelle à la lutte contre le changement climatique. 

En 2019, le Comité Exécutif du Groupe (GEC) a approuvé la mise en œuvre d'un Prix Interne du Carbone (PIC) à l'échelle du groupe. Ce mécanisme de tarification innovant permet d'identifier, d'évaluer et de réduire la dépendance au carbone du groupe, en plaçant une valeur monétaire sur les gaz à effet de serre émis par ses différentes entités. Le coût par tonne de carbone est facturé aux bureaux et aux divisions 

Le PIC est multiplié par le total des émissions opérationnelles (scopes 1 et 2 et le scope 3 opérationnel : vols, voyages en train, utilisation de taxis, déplacement domicile-lieu de travail, nuitées à l'hôtel, services de courrier, utilisation de matériaux principalement le papie-, recyclage et élimination des déchets, travail à distance, eau, véhicules loués par la société, matériel informatique, serveurs, pertes de transmission et de distribution d'électricité).  

Le Prix Interne du Carbone alimente un budget visant à financer de nouvelles solutions pour réduire les émissions de GES et des projets de durabilité en ligne avec les quatre objectifs de développement durable (ODD) sélectionnés dans le domaine de l'environnement (à savoir les objectifs 7, 12, 13 et 15 de la SDG).   

Le Prix Interne du Carbone facturé vise à stimuler l'adoption de nouvelles habitudes devant permettre une réduction des GES opérationnelles du groupe. L'un des champs d’actions à privilégier via les fonds récoltés par le Prix Interne du Carbone est la diminution de la consommation énergétique debâtiments du groupe.

 

Le Prix Interne du Carbone a déjà permis de financer des projets d'efficacité énergétique. Le projet d'éclairage à faible consommation d'énergie des bureaux de Londres en est un exemple, ce projet est en cours avec une date d'achèvement prévue en 2021. Lorsqu'il sera pleinement opérationnel en 2021, il permettra de réduire d'environ 60 % la consommation d'énergie provenant de l'éclairage, en plus d'importantes économies de coûts, estimées entre 75 k £ et 80 k £. Des actions similaires seront mises en œuvre au cours des quatre prochaines années pour s'assurer que le groupe atteint son objectif de réduction de GES de 10 % par Équivalent Temps Plein (ETP) d'ici 2025.  

Les initiatives mises en œuvre sur le périmètre des émissions opérationnelles du Groupe sont essentielles. Rothschild & Co est convaincu que cette méthode de tarification interne du carbone pourra l’aider à traiter de manière responsable les émissions dues aux activités opérationnelles des différentes divisions du groupe, y compris les déplacements. 

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1 - Achat de biogaz

  • Quantification: le passage du gaz naturel au biogaz a permis de réduire les émissions de GES de 500 tCO2e (entre 2018 et 2019), passant d'environ 628 tCO2e à 128 tCO2e 

Scope 2 - Achat d’électricité renouvelable  

  • Quantification : l'achat d'électricité issue de sources d'énergie renouvelables a permis de réduire les émissions de GES d'environ 1 400 tCO2e en 2019 par rapport à 2018  

Scope 2 - Substitution par des LED des éclairages conventionnels 

  • Quantification: le remplacement de l'éclairage par des LED à Londres devrait permettre de réduire la consommation d'énergie liée à l'éclairage d'environ 580 MWh/an 

Remplacement de l’éclairage conventionnel par des LED (Projet de Londres) : la consommation d’électricité liée à l’éclairage était avant le projet de l’ordre de 900 MWh/an. L’installation des LED permettra de réduire cette consommation moyenne de 60% la portant à y 320 MWh/an.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

Non communiqué

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2019

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Echelle internationale

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Rothschild & Co est convaincu que les améliorations opérationnelles sont le seul moyen de contribuer à la lutte contre le changement climatique. 

En parallèle, le Groupe a renforcé en 2020 son partenariat environnemental avec Cool Earth afin de soutenir les régions habitées par les Asháninka et les Awajún dans l’Amazonie péruvienne, luttant contre l’impact climatique néfaste de la déforestation tropicale.  

Apporter un soutien à ces communautés est un moyen de préserver et de protéger l’équilibre délicat des écosystèmes de la forêt tropicale dans cette zone. Ces communautés souffrent d’un manque d’accès à la nourriture et aux soins de santé de base, qui les contraint à sacrifier la forêt. Les projets soutenus par Rothschild & Co visent à offrir une alternative à ces communautés pour pérenniser et améliorer leurs moyens de subsistance, afin qu’ils ne soient plus dépendants de l’exploitation forestière pour leur survie et ainsi lutter contre la détérioration de l’écosystème. 

À ce jour, le projet a permis de fournir à 318 familles d’Awajún et à 231 familles d’Asháninka des semences cycle court, ainsi que des formations, du matériel et des outils, tels que des pioches, des râteaux, des arrosoirs et des sacs à dos de 5 litres pour l’arrosage. En outre, l’aide à l’atténuation de l’impact de COVID-19 est un domaine d’intervention clé. Des soins de santé de base ont été distribués pour aider 610 familles à faire face aux exigences d’hygiène pendant la pandémie. 

La tarification du carbone n’est pas nouvelle et certains secteurs, par exemple celui de l’énergie, utilisent depuis les années 1990 diverses formes de tarification du carbone. Le potentiel impact que peut avoir la tarification du carbone sur les émissions de GES est important. La tarification interne du carbone peut permettre à toutes les organisations de faire des choix d’investissement/d’évolution de leurs habitudes qui aident la transition mondiale vers une économie à faible intensité de carbone. La fixation d’un prix interne du carbone est un outil au service des entreprises pour atteindre les objectifs de réduction du carbone qu’elles se fixent. En mettant une valeur à leurs émissions, les sociétés sont plus susceptibles d’agir sur la réduction de celles-ci. 

La réussite du projet de fixation d’un prix interne du carbone dépend de deux éléments principaux : 

  • S’assurer que le prix fixé évolue à un rythme qui stimule l’action pour réduire les émissions ;
  • S’assurer que les divisions restent responsables de leurs émissions vis-à-vis du groupe.

Un partenariat avec l’ONG Cool Earth a été engagé pour financer des projets responsables. 

noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

Groupmediaenquiries@rothschildandco.com
press@coolearth.org 

Les autres projets de Rothschild & Co :