Création de la première carte SIM à partir de plastique recyclé

Thales et Veolia s’associent pour créer la première carte SIM éco-conçue à partir de plastique recyclé. Le polymère, plastique en concentration dans les déchets électroménagers, est transformé en France sur l’usine de recyclage de Veolia. C’est à partir de cette nouvelle matière recyclée que les ingénieurs de Thales, en collaboration avec des experts Veolia, ont développé un procédé de fabrication spécifique pour les cartes SIM, répondant aux exigences industrielles.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

non-energetique levierCreated with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Favoriser l’usage de matières plastiques recyclées dans la conception des cartes SIM et au-delà réduire l’empreinte carbone de leur fabrication.

Thales et Veolia se sont associés pour créer la première carte SIM éco-conçue à partir de plastique recyclé (polystyrène) issu de vieux réfrigérateurs usagés, contribuant ainsi à diminuer l’impact environnemental d’un marché de plus de quatre milliards et demi de cartes SIM (production mondiale 2020 dont Thales est le N°1 avec 25% de part de marché).

 

L’utilisation de matière recyclée dans un processus de fabrication industrielle permet à Thales de remplacer la production à terme de près de 5000 tonnes de plastiques vierges (ABS) par an, correspondant à une réduction d’un facteur 16 des émissions de CO2eq par carte SIM produites (réf SRP - éco profil du PS (Polystyrène) recyclé/vierge)

La carte éco-SIM soutient les objectifs ambitieux de développement durable de Thales et de ses clients opérateurs mobiles.

Le projet a, par ailleurs, permis à Véolia de démontrer que le plastique recyclé peut répondre au même cahier des charges techniques qu’un plastique vierge, tout en concervant ses atouts compétitifs.

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1 - Remplacement de résine vierge par un une résine issue de recyclage

  • Quantification: 5000 t x 0.138 = 690 t de CO2 Eq

Emissions évitées - Remplacement de résine vierge par un une résine issue de recyclage

  • Tpolystyrène vierge x 2,24 - soit 5000 t x 2.24 = 11200 t CO2 Eq
  • Tpolystyrène recyclé x 0,138 - soit 5000 t x 0.138 = 690 t CO2 Eq

NB 1: Les facteurs d’émission comprennent les opérations de collecte des déchets, le transport, le tri et la préparation (lavage, broyage, densification, micronisation, granulation, compoundage)

Selon Eco profil du SRP.

  • 1kg de polystyrène recyclé = 0.138 kg CO2
  • 1 kg de polystyrène vierge = 2.24 kg CO2

NB 2: Thales compense par ailleurs les émissions résiduelles via un programme certifié CarbonNeutral® avec The Carbon Neutral Protocol, Cet impact n’est pas inclus dans les calcul.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

Non communiqué

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2019

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

La fabrication des cartes SIM a lieu sur plusieurs sites mondiaux de Thales (en Europe, Asie et Amérique Centrale) et le plastique, issu de déchets électroménagers (et plus particulièrement de réfrigérateurs en fin de vie) provient de l’unité de tri-démantèlement de Veolia à Angers (49), et est transformé en France sur l’usine de recyclage de Froissy (60).

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

L’utilisation de plastique recyclé apporte d’autres avantages environnementaux par rapport à unerésine plastique vierge : moindre pollution de l’eau, de l’air, des écosystèmes vivants, et aussi moins de consommation d’énergie non renouvelable pour sa production (12 fois moins pour le polystyrène – cf écoprofil du SRP).

Ce projet est applicable sur l’ensemble du marché mondial des cartes SIM (4 fois la production de THALES).

Une étude au sein de Thales est en cours de réalisation pour utiliser du plastique recyclé pour d’autres produits technologiques (terminaux bancaires par ex).

L’opération est menée en partenariat entre THALES et VEOLIA.

noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

Pour Veolia :
jean-christophe.delalande@veolia.com
Pour Thales :
yannick.burianne@thalesgroup.com

Les autres projets de Thales :