Mise en place d’énergies renouvelables
sur site

Afin de décarboner une partie de l’énergie consommée sur son site de Milmort, Safran a mis en place 3 types d’installations d’énergie renouvelables : des panneaux photovoltaïques, une éolienne et des cogénérations alimentées par du biogaz produit localement

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressource non énergétique

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Décarboner l’énergie consommée sur le site de Milmort via la mise en place de systèmes de cogénérations, des panneaux photovoltaïques ainsi qu’une éolienne industrielle. 

La production sur site d’énergie renouvelable avec autoconsommation est la meilleure manière pour décarboner l’énergie nécessaire au fonctionnement du site (processus industriels ou infrastructures).  

  • Cogénération : le but de ce projet est d’augmenter l’indépendance du site en énergie électrique, tout en augmentant la performance énergétique globale, en ayant recours à des cogénérations à hautes performances. Les unités de cogénération sont des moteurs à combustion interne qui génèrent de l’électricité (1200 kW et 400 kW) et de la chaleur au départ de biogazCe biogaz, généré à partir de déchets agricoles, est produit dans une unité de méthanisation située dans un rayon de 50 km. Les cogénérations sont utilisées en priorité pour produire la chaleur dont le site a besoin (eau chaude sanitaire et chauffage, mais aussi la chaleur industrielle nécessaire à certains procédés). Lélectricité coproduite est injectée sur le réseau interne (autoconsommation)Une des cogénérations dispose d’un stockage tampon d’eau chaude qui permet de mieux réguler et stocker l’énergie. 
  • Panneaux photovoltaïques : ces panneaux sont disposés sur les toitures. C’est la solution la plus rentable (moins de coûts d’installation, pas besoin de permis d’urbanisme car ces installations bénéficient de dérogation si elles sont placées en toiture, ce qui n’est pas le cas pour une pose au sol ou en ombrage de parking). Ce type d’installation est très rapide à mettre en œuvre, le projet a été mené en quelques mois (~ 6 mois entre le démarrage et le raccord au réseau interne). Il y a suffisamment d’opérateurs capables de mener ce genre de projets de manière efficace actuellement. En Belgique, la production annuelle des panneaux photovoltaïques est de 1000 kWh par kWc installé, ce qui est largement suffisant pour trouver un équilibre financier (selon statistiques de productions disponibles depuis 2009). 
  • Eolienne : au vu des critères techniques et urbanistiques sévères, le site ne dispose que d’une petite zone sur laquelle l’installation d’une éolienne industrielle ‘mid size’ est réalisable (~ 1 à 1,5 MW). Le dossier a été instruit par un opérateur éolien expérimenté, ce qui est nécessaire car ce type de projet est complexe techniquement et administrativement. Suite à cette pré-étude, la demande de permis a été déposée auprès de l’administration compétente. 18 mois après le lancement du projet, le permis a été octroyé. A partir de la date d’octroi, il faut compter près de 18 mois pour que l’éolienne soit raccordée au réseau et produise de l'électricité. En Belgique, une éolienne terrestre de grande taille produit annuellement de 2200 à 3000 MWh par MW installé (selon statistiques de productions disponibles depuis 10 ans)

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1  

  • Combustion de biogaz dans les cogénérations : - 967 tCO2 / an 

Scope 2   

  • Cogénération : coproduction d’électricité : - 1994 t CO2 / an 
  • Panneaux PV  (finalisé)  : - 50 t CO2 / an 
  • Panneaux PV  (en projet) : - 250 t CO2 / an 
  • Eolienne : - 454 t CO2 / an (en 2022)

Scope 3

  • Production de biogaz : + 250 t CO2 / an
  • Panneaux PV (finalisé) : + 8 tCO2/an 
  • Panneaux PV (en projet) : + 40 tCO2/an
  • Eolienne : + 20 tCO2/an 

Emissions évitées

  • Biogaz : émissions évitées chez l’agriculteur  : - 1144 tCO2 / an 

Avant le lancement du projet, le site de Milmort consomme 48 371 MWh d’énergie par an :  

  • 21 376 MWh d’énergie fossile (Gaz naturel ; FE = 0,227 tCO2/MWh PCI) par an pour le chauffage des bâtiments et les besoins de chaleur dans les procédés industriels 
  • 26 995 MWh d’électricité prélevé sur le réseau belge (FE = 0,277 tCO2/MWh) 

Soit des émissions de CO2 s’élevant à 12 330 tCO2/an.

Le projet permet d’assurer ces besoins d’énergie (considérés égaux à la situation avant projet) :

  • 10 400 MWh de biogaz (FE= 0,024 tCO2/MWh PCI) pour le chauffage et les besoins de chaleur dans les procédés industriels 
  • 7 200 MWh d’électricité produite à partir de cogénération (FE = 0 tCO2/MWh, s’agissant de co-production, le FE est appliqué à la chaleur) 
  • 1 080 MWh d’électricité produite à partir des panneaux solaires (FE = 0,045 tCO2/MWh) 
  • 2 000 MWh d’électricité produite à partir de l’éolienne (FE = 0,010 tCO2/MWh) 

Il en résulte un gain en émissions de CO2 de l’ordre de 4 890 tCO2/an.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

1400 k€

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2018

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Milmort, Belgique

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Ce projet remplit pleinement l’ODD 7 Energie propre et d’un coût abordable. Il contribue également à l’ODD 9 Industrie, Innovation et Infrastructure car il permet une modernisation du site (indépendance énergétique accrue, modernisation de l’infrastructure) 

Tous ces projets sont reproductibles, moyennant respect des législations et mesures incitatives éventuellement en vigueur.  

Ces projets permettent de désensibiliser un site aux prix du marché, avec une énergie moins chère que le marché. Dans le scénario le moins favorable, le prix de l’énergie est identique à celui du marché. C’est le cas par exemple pour le biogaz, pour lequel des aides régionales compensent le surcoût lorsqu’il est utilisé dans une cogénération, mais avec une décarbonation significative. 

Pour que cette reproductibilité soit une réussite, il est nécessaire de se faire aider par des fournisseurs expérimentés. Ces fournisseurs doivent également avoir l’expérience de la législation et des mesures incitatives en vigueur, souvent complexes. Il est donc important de se reposer sur les acteurs locaux pour chaque domaine. 

Ces technologies étant toutes très matures, ces projets sont réalisés dans un cadre client – fournisseur. 

  • Cogénération : contractualisation avec une société locale. Projet sur fonds propres ;
  • Biogaz, PV et éolienne : contractualisation avec Luminus, filiale belge de EDF. 
noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

eric.englebert@safrangroup.com

Les autres projets de Safran :