Amélioration de la performance énergétique des sites industriels ferroviaires

La performance énergétique des sites industriels ferroviaires est aujourd’hui une priorité pour Alstom qui entreprend des actions visant à réduire la consommation d’énergie de ses sites de production.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

efficaciteenergetique_levierCreated with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressource non énergétique

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Améliorer la performance énergétique des sites industriels opérés par Alstom France, notamment en mettant en place un plan de rénovation thermique des bâtiments (toitures industrielles, bâtiments tertiaires HQE) et d’économie d’énergie.

Le transport ferroviaire présente de nombreux avantages environnementaux. Toutefois certaines marges d’amélioration demeurent, notamment en ce qui concerne la performance énergétique des installations industrielles pour au moins trois raisons : 

 

  1. Ancienneté des sites industriels ferroviaires pour la plupart construits au début du 20ème siècle (ex : création du site d’Aytré en 1920) ; 
  2. Dimension très importante des sites liée à la taille des produits (ex : ~31000 m2 de bâtiments pour le site de production de Tarbes) ; 
  3. Durée du retour sur investissements de performance énergétique (~10 ans) très supérieure à la visibilité de la charge industrielle. 

Alstom France entreprend des actions visant à réduire sa consommation énergétique afin de limiter l’impact carbone du processus de fabrication et d’avoir une meilleure allocation et gestion des ressources. 

Ces actions se déclinent sur tout le territoire : 

  • Le site Alstom de La Rochelle : Alstom fait partie des partenaires fondateurs de la coopérative carbone de la Rochelle qui s’inscrit au sein de la démarche engagée « La Rochelle, territoire zéro carbone en 2040 » lancée en 2018 et regroupant des initiatives visant à réduire drastiquement les émissions de CO2 de l’agglomération. Alstom participe à l’atteinte de cet objectif en visant une réduction des émissions carbone du site et en participant à des projets de conception de transport MaaS (Mobility as a Service) globaux ; 
  • Déploiement de l’éclairage LED sur tous les sites français (2018/2020) ; 
  • Installation de panneaux solaires pour la production d’électricité renouvelable sur le site de Tarbes (2010) 

Entre 2014 et 2020, Alstom avait pour objectif réduire de 10% son intensité énergétique. A 2020, l’objectif a été atteint avec une intensité énergétique diminuée de 17,6% par rapport à 2014.  

Afin de réduire les émissions de CO2 liées à la consommation d’énergie de ses sites industriels, Alstom a pour objectif d’obtenir 100 % de son approvisionnement en électricité issues d’énergies renouvelables (autoconsommation avec panneaux photovoltaïques + certificats) sur ses sites industriels français d’ici 2025. 

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1 - Rénovation thermique des bâtiments :

Quantification :  

2014 : 21 140 tCO2eq/an / 2020 : 20 306 tCO2eq/an - Soit une diminution de 4% des émissions de CO2 en valeur absolue  

Mise en relation avec le chiffre d’affaires (France) :  

2014 : 1.324 mds € / 2020 : 1.530 mds € -  Soit une diminution de 17% en proportion du chiffre d’affaires

Scope 2 - Déploiement de LED Utilisation d’électricité d’origine renouvelable :

Quantification :  

2014 : 6 246 tCO2eq/an / 2020 : 1612 tCO2eq/an  (données en market based prenant en compte les énergies renouvelables) - Soit une diminution de 74% des émissions de CO2 en valeur absolue 

Mise en relation avec le chiffre d’affaires (France) :  

2014 : 1.324 mds €  / 2020 : 1.530 mds € Soit une diminution de 80% en proportion du chiffre d’affaires 

Précisions sur le calcul ou autres remarques : Calcul réalisé à partir des facteurs d’émission de l’AIE mis à jour annuellement, sur le périmètre France. Les émissions de carbone liées au scope 2 sont calculées selon une approche « market-based » afin de prendre en compte l’utilisation d’électricité d’origine renouvelable. 

Tous les sites de production, tous les dépôts opérés et gérés par Alstom dans le cas d’un contrat supérieur ou égal à cinq ans, tous les bureaux permanents occupés et gérés par Alstom et tous les sites permanents de plus de 200 personnes sont consolidés dans le reporting environnemental. 

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

Plus de 750 000 €

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2014

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

France

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Ce projet a pour objectif de développer un « effet d’entraînement » sur la filière visant à généraliser les bonnes pratiques en termes de consommation d’énergie. En ce sens, le projet contribue aux ODD 9 Industrie, Innovation, Infrastructures et ODD 12 Consommation et production responsables. 

  • L’achat d’énergie Verte et l’installation généralisé de LED ont vocation à être reproduits sur tous les sites de France.  
  • Seule l’initiative Territoire Zéro Carbone est à dimension purement locale. 

Site de La Rochelle : Alstom est membre de Territoire Zéro Carbone, un regroupement de partenaires entre la filière industrielle et les institutions locales et environnementales rochelaises. 

Les autres projets de Alstom :