Reforestation et restauration écologique
de zones impactées par l’exploitation d’or

En Guyane française, le Groupe Kering revégétalise à 100% les sites de mines d’or alluvionnaire.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

levier4Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Revégétaliser à 100% les mines d’or alluvionnaires suite à leur exploitation en Guyane Française.   

Via ce projet, le Groupe Kering souhaite aller au-delà de la règlementation française qui n’impose que 30% de reforestation. 

Les objectifs de réduction de l’empreinte carbone de Kering couvrent son scope 3, et donc ses achats en matières premières. Kering s’est engagé à réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2015 et 2025. L’engagement de programmes ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les approvisionnements en or est donc nécessaire. Il est impératif de ne laisser aucune trace dans la forêt amazonienne et d’assurer la traçabilité de l’approvisionnement en or.

En Guyane française, Kering collabore avec Solicaz et Forest Finance, des partenaires de préservation des ressources naturelles, pour reboiser des mines d’or alluvionnaire.  

 

A la suite d’une expertise écologique, les partenaires de Kering ont créé des pépinières sylvicoles in situ, et préparé plus de 150 000 jeunes plants à répartir sur plus de 116 hectares. Les experts du reboisement de Solicaz utilisent une diversité d’espèces forestières dont des espèces fixatrices d’azote permettant de restaurer la qualité des sols et de réactiver un cycle forestier naturel. La densité de plantation est d’une moyenne de 1400 plants/ha. 

 

Aujourd’hui, ces systèmes portent leurs fruits et les partenaires de Kering contrôlent régulièrement la santé des sols (activité biologique et nutritionnelle), la qualité de la croissance des arbres, l'apparition d’une diversité végétale spontanée. 

 

En visant une restauration totale des écosystèmes, ce projet aura pour effet non seulement de restaurer les conditions favorables pour un retour de la biodiversité (faune : habitats pour les animaux, insectes, flore : ombrage et apport nutritionnel), mais également de recréer un puit de séquestration du carbone détruit par l’exploitation

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Absorption d'émissions - Reboisement d’une surface de 116 ha 

  • Quantification: la plantation de 116 ha de forêt tropicale capture 40 600teqCO2 sur 30 ans soit 1354 teqCO2/an (soit un taux unitaire d’absorption de12 teqCO2/an/ha).

/

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

Non communiqué

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

Novembre 2018

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Guyane Française

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Ce projet de reforestation et revégétalisation contribue aux ODD suivants :  

  • ODD 6 Eau propre et assainissement : limitation du taux de matières en suspension dans l’eau liées à l’érosion des sols grâce à la reforestation ; 
  • ODD 12 Consommation et production responsable : limitation des impacts environnementaux de l’exploitation minière par la restauration des écosystèmes sur 100% de la surface exploitée allant au-delà de la règlementation ;
  • ODD 13 Lutte contre les changements climatiques : création de puits de carbone ; 
  • ODD 15 Vie terrestre : reforestation issue de procédés bio-inspirés de 100% des zones exploitées pour la restauration d’un cycle sylvigénétique et de la biodiversité faunistique et floristique.

Le projet de reforestation et de revégétalisation est facilement reproductible pour tout projet minier / d’exploitation en milieu forestier.  

3 partenariats ont été engagés pour mener à bien ce projet : 

    • Minaverde, collectif d’entrepreneur de la reforestation ;
    • Solicaz, entreprise d’ingénierie écologique, spécialisée dans l’évaluation de la qualité des sols et la restauration de la biodiversité ;
    • Forest Finance France, entreprise spécialisée dans le design, le montage et la gestion de programmes forestiers et agroforestiers durables.

Les autres projets de Kéring :