Développement de règles de classification des navires pour l’utilisation de nouveaux carburants et de moyens de propulsion décarbonés

L’utilisation de nouveaux carburants issus d’énergie renouvelable et de nouveaux moyens de propulsion décarbonés représentent des défis réglementaires afin d’assurer un niveau de sécurité équivalent à l’utilisation de carburants classiques. Bureau Veritas participe à ce développement en établissant des règles de classification des navires pour l’utilisation du méthanol, de l’ammoniac, de l’hydrogène et de la propulsion vélique.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressource non énergétique

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

L’utilisation de la propulsion vélique (ou éolienne) ou de nouveaux carburants (hydrogène, méthanol et ammoniac « verts ») comme alternative aux hydrocarbures d’origine fossile est un enjeu fondamental de la décarbonation du transport maritime.

Le développement, la fabrication puis l’intégration des composants et systèmes pour la propulsion vélique et pour l’utilisation des nouveaux carburants représentent des défis industriels et règlementaires afin d’assurer un niveau de sécurité équivalent à l’utilisation des carburants classiques.

Bureau Veritas contribue sur le plan réglementaire au développement de ces nouveaux carburants et moyens de propulsion décarbonés en :

  • Développant des Règles de Classification pour l’utilisation du méthanol, de l’ammoniac et de l’hydrogène comme carburant pour la production d’énergie auxiliaire et la propulsion des navires au moyen de moteurs à combustion interne ou de piles à combustible ;
  • Développant des Règles de Classification pour la propulsion vélique.

Bureau Veritas développe des règles techniques pour la Classification des Navires et des Unités Offshore incluant leurs systèmes et équipements. Dans ses missions opérationnelles, Bureau Veritas procède à l’évaluation de conformité des navires et des unités offshores par rapport à ses propres règles techniques de Classification et émet les certificats correspondants. Bureau Veritas délivre également des certificats réglementaires statutaires par délégation des administrations de pavillon pour attester de la conformité des unités aux exigences des conventions internationales (Conventions IMO SOLAS pour la sauvegarde de la vie humaine en mer et IMO MARPOL pour la prévention de la pollution par les navires, par exemple). 

 

Les certificats de classification et les certificats statutaires sont essentiels pour l’exploitation des navires. Les compagnies d’assurance maritimes exigent en effet ce type de certificats pour les assurer, et les autorités portuaires contrôlent régulièrement leur validité lorsqu’un navire fait escale dans un port. De la même manière, il est essentiel pour les opérateurs de s’assurer que leurs unités offshore sont en conformité avec les standards de sécurité et de qualité et les exigences réglementaires. 

Le développement de règles techniques répondant aux besoins des industriels du monde maritime est un pilier de la compétence technique de la Société de Classification. Considérant les tendances actuelles du monde maritime en matière de recherche et d’innovation pour relever le défi de la décarbonation des moyens de production d’énergie à bord des navires, nous considérons qu’il est nécessaire de proposer des règles techniques sous la forme de « Guidance Notes » ou « Tentatives Rules » selon les cas pour : 

  • Le méthanol (et l’éthanol), l’ammoniaque et l’hydrogène comme carburants, en produisant des règles techniques de classification qui prennent en compte les règlements statutaires existants. Ces règles techniques doivent inclure des prescriptions pour la conception générale du navire et les études de risque associées, la conception et la localisation des systèmes de ravitaillement, des réservoirs, des tuyauteries de carburants et des systèmes associés, les matériaux utilisés, les moyens de conversion de l’énergie (moteurs, piles à combustibles), la sécurité vis-à-vis du risque d’incendie, d’explosion, d’intoxication des personnels, la ventilation et les divers systèmes de contrôle des installations. 
  • La propulsion vélique en produisant des règles techniques de classification qui incluent des prescriptions pour les systèmes de conversion de l’énergie du vent (kyte, voiles, voiles rigides), leur intégration à bord et leur liaison à la structure du navire, la sécurité du navire (stabilité, mouvement des systèmes) ainsi que les divers systèmes de contrôle. 

 

Bureau Veritas prévoit la rédaction et la publication des documents suivants au cours du projet ainsi qu’un cycle de révision de ces documents en phase avec l’expérimentation de leur utilisation lors de projets industriels : 

  • Note pour le « Methanol et Ethanol comme carburants » ;
  • Note pour « Ammoniaque comme carburant » ;
  • Note pour « Piles à combustible » et « Hydrogène comme carburant » ;
  • Note pour « Navires à propulsion vélique ».

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

  • Scope(s) d’émissions
  • Description et quantification des émissions de GES associées
  • Précisions sur le calcul

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Emissions évitées - Emission de certificats de classification et certificats statutaires permettant l’exploitation de navires à émissions de gaz à effet de serre réduites : 

  • Quantification : 6,7 millions de tonnes de CO2 / an entre 2025 et 2050, chez les armateurs travaillant avec Bureau Veritas. 

Emissions 2018 : émissions mondiales du transport maritime international en 2018 1056 Millions de tonnes de CO2 

  • Part des bateaux classés par Bureau Veritas : 8% (soit l’équivalent de 85 millions de tonnes de CO2 en 2018 émises par des bateaux classés par Bureau Veritas) 

Emissions 2050 : projection des émissions mondiales de CO2 du transport maritime international en 2050 (source Organisation Maritime Internationale - OMI)  

  • 2500 Millions de tonnes de CO2, si aucune mesure de décarbonation particulière 
  • 397 Millions de tonnes de CO2, selon les objectifs d’OMI 

Contribution de Bureau Veritas : part de la flotte classée par Bureau Veritas en 2050 : 8%, soit l’équivalent de :  

  • 200 Millions de tonnes de CO2, si aucune mesure de décarbonation n’est priseou 
  • 32 Millions de tonnes de CO2, si les nouveaux carburants sont utilisés selon les objectifs de l’OMI. 

Les navires construits avec des technologies décarbonées vont se déployer notablement à partir de 2025, avec un gain pour les navires classés BV estimés à 168 Millions de tonnes de CO2 pour la période 2025-2050, soit l’équivalent de 6,7 Millions de tonnes de CO2 par an. 

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

700 000€ sont investis par an

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

Janvier 2020

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Echelle internationale

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

Ce projet contribue aux ODD suivants :  

  • ODD 6 Eau propre et assainissement : moindre risque de pollution des eaux ;
  • ODD 7 Energie propre et à un coût abordable : moindre consommation d’énergie carbonée ;
  • ODD 13 Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques : moindre émission de carbone pour une meilleure préservation du climat.

La reproductibilité est illimitée s’agissant de règles utilisables dans le monde entier pour la Classification des navires. L’impact climat indirect couplé aux projets industriels. 

La clef de succès de ce projet repose sur la participation de Bureau Veritas à des projets collaboratifs et à des projets industriels permettant de définir des règles de classification et de certification dans un calendrier compatible avec les innovations technologiques.

Plusieurs partenariats ont été engagés  via : 

  • Des projets collaboratifs en France et en Europe, par exemple : 
    • Le projet PACBOAT accompagné par ADEME avec Chantiers de l’Atlantique, CEA et Entrepose pour le développement d’une pile à combustible et son intégration à bord d’un navire de croisière ; 
    • Le projet « Silentseas » avec Chantiers de l’Atlantique ; 
  • La participation à la plateforme technologique européenne WATERBORNE pour contribuer à la préparation des programmes de R&D européens. 
noun_Mail_1571628Created with Sketch.

Contacter l'entreprise :

https://marine-offshore.bureauveritas.com/contact-us