90 % d’ENR&R grâce au bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur du Grand Reims

Le Grand Reims et ENGIE Solutions travaillent avec le soutien de l’Ademe à l’intégration du bois de récupération (bois B) dans le mix énergétique du réseau urbain rémois. La valorisation de cette nouvelle source d’énergie permettra de produire une chaleur d’origine renouvelable à 90% à la fin de l’année. Un projet de deux années qui s’inscrit pleinement dans l’atteinte des objectifs environnementaux du Grand Reims : intégrer durablement le réseau de chaleur dans le tissu urbain en favorisant le recours à une énergie renouvelable et de récupération.

Leviers de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

noun_Low Fat_3488837Created with Sketch.

Sobriété énergétique et ressources

noun_Ecology_1351672Created with Sketch.

Décarbonation de l’énergie

noun_Energy Efficiency_1362024Created with Sketch.

Amélioration de l’efficacité énergétique

noun_green energy_1112618Created with Sketch.

Amélioration
de l’efficacité en ressources non énergétiques

noun_absorptive capacity_3636324Created with Sketch.

Absorption d’émissions

financement iconCreated with Sketch.

Financement d’émetteurs bas-carbone ou désinvestissement d’actifs carbonés

noun_Climate Change_2531889Created with Sketch.

Réduction des autres gaz à effet de serre

Objectifs recherchés

Le projet vise à alimenter les Rémois en chaleur renouvelable à 90 % d’ici 2024.

Ce projet ambitieux, soutenu financièrement par l’Ademe, résulte de la volonté commune du Grand Reims, et d’ENGIE Solutions de verdir le réseau de chaleur rémois et ainsi agir sur la qualité de l’air et la performance climat du territoire.

Exploité à travers une délégation de service public par Soccram, filiale locale d’ENGIE Solutions, le réseau de chaleur Rémois fournit chauffage et eau chaude sanitaire à l’équivalent de 17 000 logements, majoritairement à partir de l’incinération des déchets du Centre de Valorisation Energétique (C.V.E) Remival et du bois plaquette (bois déchiquetés issus de résidus d’exploitation forestière, de sous-produits de l’industrie du bois).

 

Un taux d’énergie renouvelable et de récupération (EnR&R) actuel de 60 %, que le projet d’intégration du bois de récupération portera à 90 % d’ici 2024. Pour cela, il est nécessaire d’adapter la chaufferie existante. 2500 équivalents-logements supplémentaires bénéficieront de cette chaleur renouvelable fin 2022, car le quartier des Châtillons sera bientôt raccordé au réseau.

Au total, à partir de 2024 ce sera l’équivalent de 20 000 logements qui bénéficieront de cette solutions de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Pour verdir le réseau urbain de chaud et froid, ENGIE Solutions met en œuvre ses expertises en retirant notamment le charbon du mix énergétique et en y intégrant la biomasse bois à hauteur à terme de 46 %. L’économie circulaire est favorisée par l’utilisation de bois issu de la région, provenant de déchetteries, de démolitions ou de récupération d’industries et de commerces.      

L’ajout du bois de récupération, issu des déchets d’ameublement et de chantier, parmi les sources de production de chaleur du réseau du Grand Reims, présente de nombreux avantages :

  • Mettre définitivement fin au charbon et ainsi, passer d’un taux d’EnR&R de 60 à 90 % en divisant par six les émissions de CO2.
  • Poursuivre le développement du réseau en proposant une chaleur renouvelable à toujours plus d’usagers, en raccordant notamment le quartier des Châtillons, soit 2 500 logements supplémentaires.
  • Proposer au territoire rémois une solution de valorisation du bois de récupération, un déchet local qui s’offrira une seconde utilité en devenant source de production de chaleur au service des logements, bâtiments communaux et bureaux.
  • Poursuivre l’évolution et le verdissement du réseau en privilégiant les sources de production locales et en favorisant l’économie circulaire : le bois plaquette actuellement utilisé sur le site de production est issu d’un rayon de 100km alentours, un approvisionnement local que les parties prenantes souhaitent conserver dans le cadre de l’intégration du bois de récupération.
  • Garantir une maitrise du prix de la chaleur pour les abonnés du réseau de chaleur du Grand Reims.

Scope(s) d'émissions

sur le(s)quel(s) le projet a un impact significatif

Scope 1

Émissions directes générées par l’activité de l’entreprise.

Scope 2

Émissions indirectes associées à la consommation d’électricité et de chaleur de l’entreprise.

Scope 3

Émissions induites (en amont ou en aval) par les activités, produits et/ou services de l’entreprise sur sa chaine de valeur.

Absorption d’émissions

Création de puits de carbone, (BECCS, CCU/S, …)

Émissions évitées

par les activités, produits et/ou services de l’entreprise ou par le financement de projet de réduction d’émissions.

Scope 1 : Sortie du charbon et intégration du bois B dans le mix énergétique du réseau urbain rémois

Quantification : 19 600 tCO2e/an de réduction

Le facteur d’émission était de 120 gCO2e/kWh. La réalisation du projet, permet de réduire significativement ce facteur pour atteindre 20 gCO2e/kWh de chaleur produite (division par 6). Sur la base d’une projection d’environ 196 GWh produit par an, la réduction d’émissions de CO2 associée s’élève donc à 19 600 tCO2e/an.

Les points clés

GroupCreated with Sketch.

Montant de l’investissement réalisé

20 millions d'euros

noun_date_1379066Created with Sketch.

Date de démarrage du projet

2020

noun_position_2125941Created with Sketch.

Localisation

Reims

Niveau de maturité

Test prototype en laboratoire (TRL 7)

Test en réel (TRL 7-8)

Prototype pré-commercial (TRL 9)

Mise en œuvre à petite échelle

Mise en œuvre à moyenne ou grande échelle

Rentabilité économique du projet

Court terme (0-3ans)

Moyen terme (4-10 ans)

Long terme (> 10 ans)

Images / Vidéos

  • Mettre définitivement fin au charbon 🡪 ODD 3 3 : BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE (en lien avec l’amélioration de la qualité de l’air)
  • Poursuivre le développement du réseau en proposant une chaleur renouvelable à toujours plus d’usagers, en raccordant notamment le quartier des Châtillons, soit 2 000 logements supplémentaires 🡪 ODD 7 : ÉNERGIE PROPRE ET D’UN COÛT ABORDABLE
  • Proposer au territoire rémois une solution de valorisation du bois de récupération, un déchet local qui s’offrira une seconde utilité en devenant source de production de chaleur au service des logements, bâtiments communaux et bureaux. 🡪 ODD 11 : VILLES ET COMMUNAUTÉS DURABLES & ODD 12 : CONSOMMATION ET PRODUCTION DURABLES
  • Poursuivre l’évolution et le verdissement du réseau en privilégiant les sources de production locales et en favorisant l’économie circulaire : le bois plaquette actuellement utilisé sur le site de production est issu d’un rayon de 100km alentours, un approvisionnement local que les parties prenantes souhaitent conserver dans le cadre de l’intégration du bois de récupération. 🡪 ODD 11 11 : VILLES ET COMMUNAUTÉS DURABLES & ODD 12 : CONSOMMATION ET PRODUCTION DURABLES
  • Garantir une maitrise du prix de la chaleur pour les abonnés du réseau de chaleur du Grand Reims. 🡪 ODD 7 : ÉNERGIE PROPRE ET D’UN COÛT ABORDABLE

Projet reproductible à tout réseau de chaleur sous réserve du potentiel territorial de disponibilité en bois B.

Partenariat ENGIE Solutions, Grand Reims et Ville de Reims, avec le soutien de l’ADEME.

Les autres projets d'Engie :